Top 5 des messages qui agacent les candidats dans la tech


(Source)

Voici un sujet à prendre au second degré (quoi que, finalement très sérieux quand même, true stories inside !) abordant les messages des recruteurs adressés aux potentiels candidats développeurs (voir d’autres domaines de la tech). Pas tous les messages, seulement les pires : il s’agit là du Top 5 des messages les plus agaçants !

Le résultat de ce Top 5 provient de notes que j’ai prises pendant les 2 dernières années, en discutant avec mes différents collègues et amis développeurs. Nous sommes tous à peu près d’accord sur le fait que l’envoi de tels messages devrait être prohihé par un code de déontologie du recrutement ! 🔨 Néanmoins très subjectif, et loin d’être exhaustif 😉

Bon heureusement, il ne s’agit que d’une faible proportion des messages que l’on reçoit. Je n’en fais pas une généralité, et je ne critique pas non plus la grande majorité des recruteurs, qui font très bien leur boulot et qui ont parfaitement saisi comment entrer en contact avec les candidats tech (et surtout avec les développeurs, car ce sont les pires !)


#5 : Le message vide d’information

A la place numéro 5, commençons par le message sans aucune information utile à l’interieur !

Bonjour Monsieur (Madame),
J’ai un poste à vous proposer, seriez-vous disponible pour en discuter ?
Cordialement

True story, il s’agit vraiment d’un copier/coller d’un e-mail que j’ai personnellement reçu. Il n’y avait même pas de numéro de téléphone pour contacter la personne directement !

Malgré le fait que, le dit-poste peut être confidentiel (de même que le nom de la société), il s’agit à 99% du temps du genre de message auquel on ne prend pas le temps de répondre quand on le reçoit, ni même plus tard. Il a tendance à finir à la corbeille plus ou moins rapidement, en fait. Ou bien à se noyer dans la masse.

Dans un cas plus général, il est appréciable d’avoir un minimum d’information, ne serait-ce que pour susciter la curiosité : de quel type de poste s’agit-il ? Quel type de contrat ? Quel est le secteur d’activité ? Quel type de produit ?

Avec qui ça peut matcher quand même ?

– Avec le ou la candidat(e) ultra curieuse, qui n’arrivera pas à dormir si elle n’a pas le fin mot de l’histoire

– Avec le ou la candidat(e) qui s’en fiche du contenu du poste : “tant que ça paye et que je peux arrêter de manger des pâtes tous les jours…

#4 : Le billard, le baby-foot, le rooftop et les after-works tous les jeudi soirs

Au pied du podium, on retrouve une nouveauté de ces dernières années : tout miser sur les équipements en extra et l’ambiance de travail en dehors du boulot, quitte à en faire l’argument principal !

Salut Camille,

Vous aussi vous souhaitez travailler dans une boîte à l’ambiance start-up, avec des tournois de Mario Kart sur GameCube organisés à la pause du midi entre collègues, et du café bio single-origin Brazil à volonté ?

Alors cette offre d’emploi devrait vous interesser !

On a du mal à savoir si on fait appel à vous pour vos compétences pointues en développement Python 3, ou bien s’il s’agit de partir deux semaines en colonie de vacances à Lacanau, en fait.

Alors, il est vrai que l’ambiance de travail est un super atout dans une boîte. Mais de là à faire passer les équipements extra-professionnels en top argument… Toutefois en parler en nota bene en fin de mail, pourquoi pas 😉 Ca peut faire la différence entre deux postes équivalants. A moins qu’il n’y ai une tireuse à bière à volonté, là, à la rigueur…

Généralement, on ne fait pas de longues études pour se focus sur ses skills en tant que gardien au baby-foot après avoir été diplômé – l’approche se veut différente, néanmoins un peu agaçante : il y a quelques mois, c’était devenu plus ou moins la norme en termes de messages de recruteurs, mais heureusement moins aujourd’hui 😉

Avec qui ça peut matcher quand même ?

– Avec celui ou celle qui sort tout juste des études, et qui est déjà nostalgique des soirées étudiantes du jeudi soir arrosées au Get27 et à la bière mal brassée

– Avec le ou la trentenaire en pleine crise de la trentaine (si si, ça existe !) qui n’a plus touché une manette de GameCube depuis 20 ans car il a les mains dans les couches, mais qui se souvient de tous les codes de triche par coeur quand même

#3 : L’impérieux

Bon, impérieux c’est un peu fort quand même, j’avoue… Vous savez, il s’agit de ce message où on vous demande expressement une action de votre part :

Bonjour Monsieur (Madame),

J’ai un poste de […] à vous proposer, dont voici les infos […]

Merci de transférer cette fiche de poste à votre entourage si elle ne vous interesse pas.

Disons qu’il y a des manières d’amener la chose : notamment dans le cas où le recruteur nous demande si éventuellement, on a un ami, un collègue, qui pourrait être interessé par le poste : il est préférable à mon sens de nouer le contact avant de demander une telle chose.

Si une proposition de poste ne m’interesse pas, discutons-en avant : quelles sont mes raisons de ce refus ? Vais-je prendre le risque d’envoyer un ami au casse-pipe à ma place ?

Il y a aussi sa variante : “Merci de me répondre si toutefois vous n’êtes ni disponible, ni interessé“. Bon, à moins d’être inscrit sur une plateforme de recherche d’emploi avec comme statut “disponible immédiatement”, il est un peu osé de demander une réponse en fin de mail, surtout de cette manière…

Avec qui ça peut matcher quand même ?

– Avec le mec trop gentil, celui qui amène des croissants le lendemain matin parce qu’on lui a fait croire que tous les mercredis, c’était à son tour de ramener le petit dej’

– Avec votre collègue recruteur, qui travaille dans la même société de recrutement que vous. Mais en même temps, pourquoi a-t-il reçu le mail, du coup ?

#2 : A côté de la plaque

Bon lui, il est fréquent. Mais c’est peut-être un des pires, d’où sa belle place de second.

Bonjour Monsieur (Madame),

J’ai consulté votre profil et je vous contacte car j’ai un super poste de développeur Ruby On Rails à vous proposer (15 ans d’expérience minimum exigés) situé sur Sophia Antipolis

Ca tombe bien, en tant que développeur Android c’est pile poil ce que je cherchais ! Encore une fois, j’abuse un peu (quoi que, des fois on n’est pas trop loin de ça).

Bon à la rigueur, on peut partir du principe que tous les recruteurs ne sont pas à même de connaître toutes les technos et leurs différences. Mais de là proposer une techno à 10km de la sienne, c’est un peu gros !

En fait, ce qui fait le plus mal au coeur dans la phrase, c’est la partie “Après avoir consulté votre profil“. Il est si mal rédigé que ça, mon profil ? 😥

Pour la petite histoire, une fois, on a tenté de me positionner au sein d’une équipe de dev chez un client… équipe dans laquelle je travaillais déjà actuellement !

Avec qui ça peut matcher quand même ?

– Avec le ou la candidat(e) qui est super chaud pour changer de techno, celui ou celle qui a soif d’apprendre ! Bon par contre pour les 15 ans d’expérience requis, on repassera…

– Avec celui ou celle qui ne sait plus trop ce qu’il fait dans la vie. Sur un malentendu, ça peut marcher. Mais bon, je pense que c’est plutôt rare…

#1 : L’algorithme buggé

Celui là c’est mon préféré. Il mérite sa première place du Top, tellement il est chouette. J’ai été plus qu’heureux d’apprendre récemment que je n’étais pas le seul à qui ça arrivait, et que certaines personnes en recevaient même frequemment !

Bonjour ${name},

J’ai lu attentivement votre profil, et vos expériences chez ${exp[0].company} et chez ${exp[1].company} ont particulièrement attirées mon attention

C’est trop dommage que l’algo soit tout cassé… Car ça partait d’une super attention, et ça aurait pu faire sensation auprès du candidat ! Avec un effet waouh parfaitement maitrisé : “Waouh, il/elle a vraiment lu mon profil !

En fait, ça montre que malheureusement les outils d’aujourd’hui ne sont pas forcement exploités de la meilleure façon qui soit… pourquoi essayer d’autant automatiser les choses ? Depuis qu’on a automatisé les caisses des supermarchés, il y a de moins en moins d’agents de caisse…

Avec qui ça peut matcher quand même ?

– Avec la personne qui s’appelle vraiment ${name} et qui a vraiment bossé chez ${exp[0].company}. Mais bon, il me semble que ça ne passe pas à l’Etat Civil.

– En soit, si on fait l’impasse des placeholders mal pourvus, l’offre peut-être interessante quand même…

Remise des trophées

Comme je l’ai déjà dit, il ne s’agit bien évidemment pas d’une critique du métier de recruteur (qui souffre déjà bien assez comme ça !), mais seulement de soulever les principaux messages qui peuvent être mal perçus par les éventuels candidats. Encore une fois, c’est très subjectif, et peut être que d’autres n’auront pas du tout le même avis que moi !

D’ailleurs, développeurs et autres candidat(e)s de la tech, quels sont les messages que vous avez reçus et qui vous ont le plus agacés ? Ou bien fait rire, vous ont interpelé d’une manière peu conventionnelle, etc…

Et vous, recruteurs, comment travaillez-vous vos messages d’accorche aujourd’hui ? Quelles sont vos techniques pour sortir du lot, ou pour présenter une offre de manière alléchante ?


Published by Anthony STEPHAN

Senior Android Developer (Freelance), funder of AS Mobile Development and developer of Printoid for OctoPrint

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: